UNE BIÈRE DE LÉGENDE 

Pour commencer, IPA est l’acronyme de India Pale Ale. La légende veut que l’inventeur soit George Hodgson, un brasseur anglais du 18e siècle qui exportait ses pale ales anglaises dans les colonies indiennes. Toutefois, les bières après plusieurs semaines de bateau, n’arrivaient pas ben ben fraîches. Il aurait alors découvert qu’un taux d’alcool plus élevé dans une bière combiné à un ajout de houblon important, qui a des propriétés antiseptiques, permettaient de mieux conserver les bières durant ce long voyage jusqu’en Inde. Le breuvage tant désiré des troupes anglaises arrivait alors jusqu’à bon port avec toutes ses qualités gustatives (près de 4 mois de voyage quand même).

Ceci est une légende tenace qu’on aime bien raconter au coin du feu… mais pour vrai les origines apparaissent plus complexes. Cela pourrait faire le sujet d’un autre article si cela vous intéresse mais ce qu’il faut retenir ici c’est qu’une IPA est une Pale Ale avec un profil aromatique plus affirmé et amer apporté par l’utilisation de houblons en masse.

On va essayer de démêler les appellations pour t'aider à mieux déchiffrer les étiquettes de tes bières préférées. Mais si tu as besoin de conseils pour ta sélection, n'hésites pas à nous envoyer un petit mail à hellosunshine@iparadise.fr et nous nous ferons un plaisir de prendre contact avec toi.

IPA Anglaise : l’ancêtre du style IPA tel qu’on le connaît. Elle est balancée entre l’amertume du houblon anglais et le goût de malt caramélisé.

IPA Belge : une bière utilisant généralement des houblons américains et des levures belges. Elles sont généralement très pétillantes, fortes en alcool avec des arômes de banane et de clou de girofle parfaitement mélangé avec les arômes d’agrumes donnés par les houblons américains.

IPA Américaine : version plus houblonnée de l’anglaise, l’utilisation de houblons américains apportent une amertume plus franche, portant sur l’agrume, le pin et le fruit. Tu peux aussi la trouver sous le nom de West Coast IPA

NEIPA : en opposition à la West Coast, la New England IPA est trouble, soyeuse. Les houblons utilisés apportent des arômes de fruits tropicaux et l’amertume est plus légère. Cela s’apparente à un jus de fruits mais de houblons… C’est un style très apprécié au Québec!

Session IPA : C’est une bière moins forte en alcool, elles sont en général autour de 4% alc./vol. voire moins. L’amertume perçue est également plus modérée.

Double IPA / Triple IPA / Quadruple IPA : à l’opposé de la session, dans ce genre d’IPA tout est intensifié tant le degré d’alcool que le goût du houblon ou d’amertume perçue.

Black / Brown / Red / Rye  IPA : Pour ce genre d’IPA, l’amertume et la sensation se rapproche d’une IPA Américaine mais le malt utilisé lui confère un peu plus de complexité :

  • Black IPA : notes maltées et torréfiées

  • Brown IPA : notes toffee, noix, caramel foncé

  • Red IPA : notes toastées, caramel clair

  • Rye IPA : l’utilisation de seigle apporte une finale encore plus sèche que sur l’IPA Américaine

White IPA : hybride entre l’IPA Américaine et la Witbier Belge et à ne pas confondre avec l’IPA Belge… On retrouve les caractéristiques des 2 styles avec des notes fruitées, sur l’agrume, une bonne effervescence et une amertume modérée.

IPL : ici c’est la levure utilisée et donc le mode de fermentation qui diffère en utilisant des levures de fermentation basse (lager) – L’effervescence est plus prononcée que dans une Ale mais on garde la sensation d’amertume en finale

IPA Sure : pour les amateurs de bières sures – en général, les IPA Sure sont sur le lime/citron et la finale est plus houblonnée, sèche que les sures traditionnelles.